LE ZERO PHYTO ET LES ESPACES PUBLICS

Depuis le 1er janvier 2017, les pesticides sont interdits sur la plupart des espaces publics …

Pour préserver notre cadre de vie et pour s’adapter aux évolutions réglementaires, notre commune a décidé de réduire, puis supprimer, l’utilisation de produits chimiques (pesticides) pour entretenir notre espace public au profit de techniques alternatives moins intensives et plus respectueuses de notre environnement.

Espaces verts, chemins de promenade, voiries, cimetière changent de visage. Vous voyez peut-être apparaître des prairies fleuries, davantage de surfaces enherbées et quelques plantes spontanées, témoins du retour de la nature en ville.

En renonçant à l’utilisation des pesticides, notre commune  :
. préserve la ressource en eau  
. favorise le développement de la biodiversité
. œuvre pour la qualité de l’air  
. agit pour votre santé  

En tant que commune d’un Parc naturel régional, nous avons un devoir d’exemplarité. Soyons tous acteurs et posons-nous les bonnes questions : est-il essentiel que nos trottoirs et caniveaux soient vierges de toutes plantules, au détriment de la bonne qualité de l’eau que nous buvons ? Quels sont les coûts de la dépollution de l’eau pour la rendre potable ? Pourquoi faut-il désherber tous les espaces ? N’y a-t-il pas un intérêt à laisser la flore spontanée s’exprimer, cette flore qui accueille de nombreuses espèces d’insectes pollinisateurs comme les papillons et les abeilles ? Soyons indulgents et patients ! Nous vous rappelons par ailleurs que chacun peut assurer l’entretien du trottoir devant son domicile… mais sans produit phytosanitaire !

… et depuis le 1er janvier 2019, c’est le zéro phyto dans vos jardins !

La commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel sont en effet interdites depuis le 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs.

Supprimons également l’usage des produits phytosanitaires dans nos jardins, retrouvons les gestes simples du jardinage au naturel et faisons de nos jardins des refuges de biodiversité !

Pour « Jardiner plus nature » :https://www.jardiner-autrement.fr/, le site de référence pour jardiner sans pesticide.

Le cimetière n’échappe pas à ce nouveau comportement plus respectueux de l’environnement ; les agents communaux l’entretiennent désormais manuellement, et il faudra vous habituer à y voir se développer de plus en plus d’espaces enherbés, comme c’est déjà le cas dans notre village. Non seulement les herbes pourront s’y propager, mais l’espace revêtira petit à petit un aspect végétalisé. Découvrez, ci-dessous, l’article consacré à la végétalisation des cimetières, dans l’Echo du Parc n° 81 :

Retour haut de page